Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 17:55

 

Les lecteurs de mon blog  pourront constater qu’à aucun moment je ne me suis exprimé sur une quelconque «affaire» émaillant la vie politique. Je me suis toujours abstenu du moindre commentaire pour deux motifs : le respect de la présomption d’innocence et l’autorité de la chose jugée.


              Certes notre justice est souvent critiquée pour sa lenteur. Elle  avance à son rythme, d’abord pour éviter toute erreur judiciaire, mais aussi  au motif de multiples «subterfuges» retardant son action ou, pire encore, de son impossibilité de pouvoir juger des citoyens placés, pour un temps, au dessus de la Loi. Nos magistrats exercent un travail ingrat pour prendre le risque de faire, dans tout  jugement, au moins un insatisfait, mais, plus encore, de se voir parfois taxés de «justiciers».


Heureusement ils sont là, souvent courageusement, n’en déplaise à certains.


            Les médias n’échappent pas non plus à la critique, Médiapart à qui nous devons pourtant l’émergence de l’affaire Cahuzac n’a pas été épargnée, parfois même fort sottement par des confrères sans doute jaloux.


           En fait c’est la combinaison des investigations de ces deux acteurs qui nous a concocté un cocktail politiquement explosif.  De cette lamentable affaire Justice et Presse sortent renforcés, nous devons donc veiller jalousement à leur indépendance.


            Il y a peu j’écrivais sur mon blog un article intitulé «ne désespérez pas le Peuple de France» à la suite des élections italiennes ayant conduit à l’émergence d’un parti extrémiste. Cahuzac, en mentant comme il l’a fait, vient de porter un coup mortel à notre démocratie et jeter l’opprobre sur l’ensemble d’une classe politique à l’autorité déjà fort contestée.


           C’est de bonne guerre, les partis d’opposition crient au scandale, exigent un remaniement ministériel, en appellent à la dissolution du Parlement. Hollande, même au plus bas dans les sondages a raison quand il refuse ce remaniement. Les ministres trahis par un des leurs n’ont pas à faire les frais d’une sanction générale. Quant à une dissolution de l’Assemblée elle n’est ni justifiée, ni envisageable et encore moins souhaitable dans un contexte aussi particulier.


           Si je m’exprime aujourd’hui c’est certes en qualité de citoyen mais aussi au nom de mon éthique professionnelle d’ancien cadre du ministère des finances. Comme citoyen je suis outré par ce mensonge d’Etat, l’ancien fonctionnaire chargé du recouvrement de l’impôt est révulsé, scandalisé, horrifié.


Monsieur CAHUZAC est un homme indigne :


1.      Indigne pour avoir avoué son mensonge sous la pression de son avocat,

2.      Indigne en réagissant comme un gamin en demandant pardon,

3.      Indigne de toutes ses fonctions publiques pour avoir triché fiscalement, pour avoir joué contre son pays,

4.      Indigne de la confiance renouvelée des électeurs socialistes,

5.      Indigne de la solidarité gouvernementale dont il a su profiter,

6.      Indigne d’avoir pu s’exprimer au nom du ministère des finances,

7.      Indigne de ses discours sur le partage des sacrifices,

8.      Indigne d’avoir pu un jour se faire un nom en politique,

9.      Indigne de siéger au Parlement à qui il a honteusement menti,

10.  Indigne pour avoir signé la charte de bonne conduite exigée de chaque ministre,

11.  Indigne d’avoir fait une fausse déclaration de patrimoine,

12.  Indigne, indigne, indigne …


              Le coup est dur, très dur, la seule chance pour notre pays est de ne pas vivre une période électorale ouvrant la voie à tous les excès, toutes les tentations, tous les voyages sans retour.


            Non nos élus ne sont pas tous pourris, leur seul défaut est de trop aimer le pouvoir, de s’y accrocher en mentant au besoin.


           Pauvre France chahutée par un ministre, sinistre menteur, cupide et malhonnête  dont le comportement met à mal la notion de solidarité dont nous avons tant besoin en ces temps difficiles.


            Cahuzac ne peut, comme il le laisse entendre, revenir à l’Assemblée même si la loi lui permet de le faire. Même si derrière cette affaire se cachent d’autres horreurs il aura commis l’affront ultime, celui de mentir devant la représentation nationale.


            Il doit dégager de l’horizon politique, être jugé sans complaisance, embastillé et rester dans l’histoire de notre pays comme un fossoyeur de la démocratie. Ce n’est pas un petit voleur de poules, ce n’est pas la maman condamnée pour avoir «chapardé» la nourriture de ses enfants faute de ne pouvoir les nourrir. Non, cet individu qui est mis en examen pour «blanchiment de fraude fiscale» est l’ancien patron des services fiscaux, celui qui pérorait à la télé en demandant aux français de faire des sacrifices pour le bien du pays.

           Il doit payer au prix fort ce mensonge honteux, dégradant et humiliant pour la France.


           Mélenchon peut se régaler, Cahuzac son adversaire télé d’un soir lui a servi une soupe bien grasse …

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon - dans politique
commenter cet article

commentaires

frety 10/06/2013 20:11

Le plan de bataille des financiers

http://tvbruits.org/spip.php?article1957

COLBERT 16/04/2013 21:45

Les Services de renseignements français ont fait tomber Jérôme Cahuzac, selon L'Hebdo. L'ex-ministre du Budget prévoyait des coupes drastiques dans les finances de l'armée... Avant sa démission,
l'ex-ministre du Budget considérait l'armée comme un poids lourd à alléger. Il envisageait ainsi de raboter dans son budget jusqu'à 1 milliard d'euros en 2014. D'autres milliards étaient prévus les
années suivantes". Je vous donne le meilleur: "Les sources sécuritaires de L'Hebdo sont très claires. "Aucun hasard n'est à lire dans cet enchaînement d'événements. L'armée a eu sa peau. On ne
s'attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l'avons eu. Et d'autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie", menace l'une des sources". L'Armée finira par
prendre le pouvoir en France. Ceci est un début de réaction, réaction que les militaires grecs n'ont pas eu, je vous le rappelle. Cela fait plaisir de voir qu'il y a encore des réactions dans
l'Armée... Et si le papier de l'Hebdo suisse est exact, alors cela veut dire que d'autres socialistes vont tomber. Par nature ils détestent les militaires.

COLBERT 16/04/2013 21:38

Le Crédit Agricole a lui aussi ses prêts bidons indexés sur l'âge du capitaine... Même le Figaro a dû en parler:"Rachel Mazuir (PS) J'ai inscrit les intérêts au budget, mais je ne paierai pas ...
Le département a également décidé d'assigner la banque en justice en raison du préjudice subi par la collectivité. Comme une soixantaine d'autres collectivités locales confrontées au même problème,
le département de l'Ain doit aujourd'hui faire face au remboursement d'un prêt toxique de 20 millions, dont les taux d'intérêt étaient alignés sur les variations de l'Euribor 3 mois (la moyenne des
taux à trois mois des banques de la zone euro). Par conséquent, les taux n'ont cessé de progresser pour atteindre près de 11% en cette fin d'année et "sans doute 17% prochainement", selon M.
Mazuir. "En deux ans, les intérêts sont passés de 500.000 à 2 millions d'euros" et le département affiche aujourd'hui une dette de 440 millions d'euros pour un buget total (fonctionnement et
investissement) de 600 millions". Voilà comment les banques privées ont mis le peuple, via les mairies, les régions, les communautés de communes, etc. en esclavage... Et il va de soi que ce sont
les contribuables qui payer la note au final... Allez, encore un peu d'efforts, et la révolution anti-banque sera au bout du chemin puisque les élus, même PS, finissent par cracher le morceau

claverie jp 09/04/2013 11:40

ça c'est l'arbre qui cache la forét il faut voir ce qui se passe en bas de l'échelle au niveau des communes et méme des petites dans les intercomunalitées c'est pas joli joli la pratique la plus
courante c'est le délit de favoritisme en particulier dans les embauches ça aussi ça fait parti de la moralitée ya du travail a faire

Colbert 07/04/2013 15:59

Cahuzac posséderait une liste de comptes en Suisse de politiciens de droite et de gauche, le tout est de savoir si le déballage sera brutal ou progressif,Cahuzac a des enfants et certainement qu'il
craint pour sa propre vie, s'il déballait quoi que ce soit, rappelez-vous l'affaire Boulin bien moins grave, que l'on a trouvé "suicidé" dans 60cm d'eau au bord d'un étang de Rambouillet, son
visage tuméfié, ça donne quand même à réfléchir non ? C'est pourquoi je ne pense pas que ce soit Cahuzac qui nous apprendra quoi que ce soit sur ce qu'il sait, cela viendra plutôt d'un média, comme
Médiapart par exemple et là, ce sera pire qu'une bombe nucléaires dans le monde politique pour les pourris de tous bords ! En attendant, si j'avais un conseil à donner à Cahuzac c'est qu'il s'isole
pour préparer sereinement sa défense et qu'il prépare son expatriation, une fois qu'il aura purgé sa peine, je ne vois pas d'autres issues pour lui, quant à ceux qui seront "mouillés" jusqu'au cou
le jour du déballage progressif qui est à venir, ils subiront un sort pire que celui réservé à Cahuzac, le peuple pourrait alors se réveiller et entrer dans la violence vraie contre les pourris mis
à jour et pas une pseudo violence "feutrée" comme celle qu a été réservée à Hollande à Tulle ! Attendons la suite !.

Gérard Facon 07/04/2013 17:01



         Les commentaires et supputations ne vont pas manquer dans cette affaire dont nous ne connaîtrons probablement jamais l'exacte vérité. Ce qui est
certain et incontestable c'est que cet individu s'est comporté de manière indigne. Maintenant qu'il soit jugé le moment venu.



Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens