Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 18:08

      

Jérôme Cahuzac a répété dimanche 6 décembre dernier au Grand Rendez-vous Europe 1 qu'il n'y avait «pas d'augmentation d'impôts prévue ou prévisible, envisagée ou envisageable» d'ici à la fin du quinquennat du président François Hollande,


Même s’il est indiscutablement conscient que la pression fiscale est devenue intolérable pour ne cesser de le répéter, je ne vois pas comment notre ministre du budget va respecter «l’esprit des 3 %» dans une conjoncture de très faible croissance. Il sait parfaitement que c’est impossible, mais il n’a pas le droit de ne pas y croire.


 La Sécu, les Assedic, les caisses de retraite sont les premières victimes du chômage qui fait baisser mécaniquement les cotisations, l’impôt lui-même va mal rentrer. Comme j’attends toujours les mesures d’économies annoncées, je ne vois donc pas l’engagement du ministre tenu. Le gel du barème de l’IR inventé par SARKO risque fort de devenir permanent ce qui constitue bien une majoration fiscale. Ne rêvons pas, le temps du veau d’or est derrière nous et pour longtemps.


Ce ne sont pas 20 milliards consacrés à la compétitivité qui vont résoudre nos ambitions de restructuration industrielle, il en faudrait beaucoup plus. Les emplois aidés qui coûtent si cher vont, un temps, pesé favorablement sur les statistiques du chômage, mais un temps seulement.

 

Comment va-t-on sauver les caisses de retraites comme l’Agirc et l’Arcco qui voient leurs réserves fondre à une vitesse vertigineuse au point de les affoler ? Comment va-t-on résoudre le problème de l’autonomie quand on sait que les veuves qui survivent généralement à leur conjoint disposent d’une demi-retraite alors que le prix des maisons de retraite explose ? Comment va-t-on régler le problème des déserts médicaux ? Comment donner envie aux français d’aller travailler quand tous les smicards se posent la question  après avoir fait leurs comptes ? Il va falloir faire des choix mais, cette fois, la machine fiscale étant saturée c’est aux dépenses qu’il va falloir s’attaquer … Etat moribond, collectivités territoriales exsangues pour avoir recruté sans compter, les décisions vont être difficiles, précisément ce que ne savent pas faire les politiques …


 J’y vois personnellement la fin de «l’Etat providence» la dégradation inéluctable du modèle français. La faute à l’Europe ou à un euro trop fort ? Alors pourquoi notre balance des paiements affiche un déficit de 50 milliards alors que l’Allemagne qui vit dans le même environnement dégage un excédent de 160 milliards …  Cherchez l’erreur ! La France pays des lumières alors qu’elle abandonne sur le bord de la route 10 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté ? Cinq millions de chômeurs ? Des millions de mal logés, et, pire encore, seul pays au monde capable d’inventer une nouvelle catégorie sociale celle des travailleurs pauvres ? Cà je ne l’avalerai jamais.


Non monsieur Cahuzac vous ne m’avez pas rassuré, Non monsieur Hollande je ne crois pas à une «saine» inflexion de la courbe du chômage avec une croissance de 0.1%.


Certains aventuriers refusent par avance toute mesure de rigueur expliquant qu’à l’image de la Grèce la récession induite conduira à la misère des peuples. Déjà, y compris dans vos rangs, certains militent pour le maintien de nos mauvaises habitudes et considèrent l’objectif d’assainissement de nos finances publiques comme inatteignable.


Mais, dès lors, combien allons nous laisser de dettes à nos enfants ?


Vous cherchez des économies monsieur le Président ? J’en vois partout, certaines ont valeur de symbole certes, mais nous avons précisément besoin de ces symboles pour adhérer à votre politique.


Commençons au plus près de vous, par le coût de ce pléthorique gouvernement fruit de votre légendaire équilibrisme politique dont beaucoup trop de ministres ne servent à rien. Quelle justification trouver à votre décision de créer deux ministères différents pour le handicap, un pour les moins de 60 ans et un autre pour les plus de 60 ans ? Et ce portefeuille des anciens combattants pour lequel le ministre n’a fait qu’une proposition : celle de fusionner la mémoire des deux guerres ? J’ai beau chercher je ne trouve pas. Votre décision courageuse de baisser le salaire des ministres devait aller plus loin en imposant à nos gouvernants les règles des pays nordiques qui, eux, ne connaissent pas la crise.


Vous l’Européen convaincu comment pouvez vous admettre que notre pays soit encore la deuxième puissance au monde en matière de représentation diplomatique quand on connaît le coût d’un consulat ou d’une ambassade ? Vous le pacifiste pourquoi ne militez vous pas pour une défense européenne intégrée qui nous permettrait de faire de sérieuses économises ? Vous l’homme de justice comment pouvez vous tolérer les écarts de traitement scandaleux entre public et privé, entre salariés de grandes ou de petites entreprises ? Vous tenterez longtemps d’expliquer à un smicard qu’il doit aller travailler par dignité alors qu’après avoir fait ses comptes il se rend compte qu’il serait gagnant en restant chez lui se contentant des minimas sociaux ? Et cette Europe budgétivore qui paie à prix d’or ses députés et ses fonctionnaires ça ne vous gêne pas ? Et nos deux assemblées qui vivent dans un apparat monarchique ça ne vous dérange pas ? Et leur régime de retraite très particulier vous le trouvez équitable ?  Et cette fameuse prime dite de chauffage versée par le Sénat à ses collaborateurs ça ne vous choque pas si vous pensez un seul instant à tous nos concitoyens privés d’énergie ? Et ces sportifs qui se gavent et qui obtiennent un régime favorable vous trouvez ça normal ? Et ces millions de français qui refusent à se soigner alors que la CMU est accordée aux étrangers vous trouvez ça bien ? Et …et … et tous ces exemples catastrophiques de gabegies de l’argent public vous l’admettez ? Mieux encore, la suppression du Sénat ça ne vous chatouille pas ?


Alors pour éviter de répondre à ces questions qui dérangent vous préférez pratiquer la politique symbole, nous amuser avec des totems : mariage pour tous, taxe sur les riches, Depardieu, Florange, vote des immigrés…


Il est vrai que la plupart de ces réformes sont «gratuites», mais vous savez parfaitement que les urgences sont ailleurs. Notre peuple compte beaucoup de malheureux, le reconnaître c’est bien, mais éviter les injustices c’est mieux. Bien sûr il faut du courage, il faut savoir faire violence à ses amis. Voilà ma vision du socialisme.


Sarkozy promettait tout et ne tenait pas grand-chose, vous vous ne promettez plus rien, n’hésitant pas à citer Mendès France alors que vos électeurs attendaient Jaurès. Ceci me rappelle un certain Lionel Jospin devant les salariés de Renault… C’était déjà le début du fatalisme ou celui du retour aux réalités ?

 

J'aime trop mon pays pour me résigner sans combattre à ma manière.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon - dans politique
commenter cet article

commentaires

jp echavidre 08/01/2013 22:54

la seule chose que les Hollande Ayrault et Cahuzac réunis vont réussir à bien faire c'est mettre dans la tête de tous les français que les politiques passent leur temps à raconter des balivernes.
Un sonfdage récent dit que 75 % des Français ne croient plus aux promesses de Hollande !... Ce sont des mauvais coups portés à la démocratie car le flot des abstentionnistes aux prochaines
élections va encore grandir !..

Gérard Facon 09/01/2013 18:54



   Sûrement hélas ...



Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens