Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 18:26

        

           Alors que nos députés s’étripent, redoublent d’activité (c’est si rare) sur les projets de société, n’hésitant pas à se couvrir de ridicule dans leurs interventions, notre pays s’enfonce dans la crise, le bateau coule donc normalement. Chaque jour nous réserve une mauvaise surprise sur le front de l’emploi et du pouvoir d’achat. Mais, pendant qu’on parle des homos, on ne parle pas des hétéros beaucoup plus nombreux ... Au moins ça de gagné.

          L’opposition qui a déjà fait le buzz  en ce début d’année fait maintenant preuve d’imagination politique, COPE a une nouvelle idée de génie : recruter les candidats UMP aux prochaines élections par petites annonces … Il est vrai que la politique n’étant plus une vocation mais un vrai métier, rien de surprenant de trouver sous la même rubrique chauffeurs, commerciaux, ingénieurs et hommes politiques cherchant un emploi.

            En outre, du côté des politiques on trouve des candidats dotés d’une solide expérience n’hésitant pas à repousser à plus tard  leur âge de départ à la retraite. A 76 ans, François Scellier, le député UMP est le nouveau doyen de l’Assemblée nationale. Il a succédé à Loïc Bouvard qui, à 83 ans, a finalement renoncé à briguer un nouveau mandat dans le Morbihan.

 Paul Vergès, 86 ans, sénateur de la Réunion, le nouveau doyen du Sénat, a occupé tous les mandats au cours d'une carrière politique de plus d'un demi-siècle riche en rebonds. Quelle santé pour venir de son département si lointain au Sénat, à moins qu’il n’y vienne plus du tout… Le sénateur François Vendasi perçoit 13.309 € par mois, mais ne vient jamais au Sénat. Il revendique même cet absentéisme qui dure depuis bientôt six ans. Son mandat court jusqu'en 2014. S'il démissionnait en juin prochain, ce champion du fauteuil vide aurait déjà droit à une retraite de près de 1.900 € mensuels, pour six ans seulement de mandat de sénateur, sans compter ses autres pensions d'ancien vice-président du conseil général de Haute-Corse, de maire de Furiani. Rappel : un Français à la retraite touche une pension mensuelle moyenne de 1.300 € brut, après quarante années de cotisation... Un salarié cotisant 40 années au régime de nos parlementaires  percevrait ... plus de 14 000 € par mois       

 

           C'est de la provocation !


Pour la session 2010-11, c'est le député UMP des Hauts-de-Seine Patrick Balkany qui remporterait la palme de l’absentéisme. Regards Citoyens estime qu'il n'a été présent à aucune des 33 réunions de commissions auxquelles il devait assister entre octobre 2010 et juin 2011


On peut ainsi comprendre que, prêchant l’exemple, ces élus n’hésitent pas à repousser sans cesse l’âge de la retraite des travailleurs … C’est beau l’amour de son pays !

 

Ces mêmes élus qui sont prêts à réduire les indemnités de chômage ne se sont pas gênés pour se mitonner un régime de protection sociale extravagant, qu’on en juge.


            Les députés viennent de se voter une assurance chômage de luxe, au niveau de ce qu’ils ont déjà en matière de retraite.

 

             Les députés ont substantiellement réévalué leur assurance chômage qui sera portée de 6 mois à 60 mois. Très exactement, les «battus» de l’élection législative toucheront leur traitement mensuel à taux plein (5 400 €) pendant six mois, puis l’indemnité, pudiquement appelée "revenu de transition", deviendra dégressive pendant quatre ans et demi : 70 % les six mois suivants, 60 % jusqu’à un an et demi, 50 % jusqu’à deux ans, 20 % au bout de quatre ans et demi.


              Outre le fait que ces montants sont scandaleusement élevés par rapport au privé pour une cotisation ridiculement faible (0,5 % alors qu’elle s’élève à 2,4 % pour le salarié du privé et 4 % pour son employeur), ce qui choque le plus, c’est que cette indemnité constitue un plafond durant la période de cinq ans qui suivra l’échec à l’élection. Si le député battu, issu ou non de la fonction publique, retrouve un emploi moins bien payé, le différentiel lui sera versé selon le barème dégressif défini plus haut !!!

 

             Un tel privilège, qui n'a d'assurance chômage que le nom, n’existe nulle part ailleurs en France.


             Un autre scandale !


Copé pourrait objectivement rédiger sa petite annonce de la sorte :

            «Parti politique d’opposition recrute candidats. Poste bien rémunéré et stable sans obligation de résultats, sans responsabilité professionnelle, sans objectifs d’activité et sans contrôle de présence offrant d’excellentes opportunités de carrière et une protection sociale hors normes. Conditions requises : être français de préférence salarié du secteur public, spécialiste de la langue de bois, obéissant aux décisions des ténors du mouvement, totalement hermétique aux besoins exprimés par les électeurs et surtout, en totale opposition avec les principes d’une gestion rigoureuse. Détenir un autre mandat ou ne pas savoir compter constitueraient un plus ».


            L’Europe ne fait pas mieux en réduisant son aide alimentaire aux pauvres pour cause de réduction budgétaire sans toucher, bien entendu, aux indemnités fort contestables de ses députés ou aux salaires et retraites des élus et des salariés.


            Quant on sait que le projet de non cumul des mandats est reporté à 2017, c'est-à-dire clairement abandonné, on comprend l’engouement des citoyens pour leur démocratie !!!


         Quant on constate que l’argent public est gaspillé pour financer des sondages destinés à éclairer nos élus sur les raisons «du divorce » des français avec la classe politique, la boucle est définitivement bouclée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon - dans politique
commenter cet article

commentaires

COLBERT 12/02/2013 00:07

le gouvernement a peur du peuple
voir le FIGARO :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/04/97001-20130204FILWWW00581-radicalisation-les-entreprises-surveillees.php

Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens