Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 11:32

« Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages ».

Jean de La Fontaine

                       Voici, toujours chez La Fontaine, ce que m’inspire la nouvelle rumeur qui circule dans notre village, déjà vérité pour certains mieux informés que moi : «Le divorce serait consommé entre messieurs Gouazé et Arlet»

 

                  Rien de surprenant, un mariage entre une carpe et un lapin est impossible, surtout si rien n’est dissimulé. Sans avoir assisté à leur séparation je suis convaincu qu’elle s’explique aisément. Elle s’est exacerbée lorsque monsieur Arlet s’est trouvé contraint de signifier à monsieur Gouazé qu’il souhaitait, en cas de victoire, cumuler les fonctions de maire et de Vice Président de la Communauté de communes. Quant on sait que Gouazé n’avait constitué cette deuxième liste que pour satisfaire son ambition de rester Vice Président  de la communauté de communes on explique aisément leur divorce. Nouvelle trahison dont serait victime Gouazé ?

 

                  Je ne regrette donc pas d’avoir tout mis en œuvre pour que cette clarification des tâches soit transparente pour les Lafittoises et aux Lafittois car je savais qu’en posant clairement la question fondamentale du Qui fait Quoi ? La situation allait devenir explosive entre deux associés de circonstance.

 

                  Gouazé aura tenté le mandat de trop, il va devoir sortir piteusement du circuit, il l’a cherché, tous ses amis l’ont abandonné même s’il ne semble toujours pas l’avoir compris.  

 

                  Quand à son ex associé il devrait se poser de sérieuses questions sur la manière dont il entend conduire les affaires publiques s’il arrive en situation de responsabilité. Sans douter un instant de la bonne volonté de ses partenaires, force est de reconnaître que cette liste, totalement inexpérimentée, va devoir prendre des décisions importantes sans attendre. Que nos représentants vont évoluer dans un monde inconnu pour eux et en pleine mutation pour tous? Si la légitimité s’acquiert par les urnes, la compétence est le fruit d’une longue expérience…

 

         Je sais Gouazé encore capable de se laisser entraîner aux grands principes du machiavélisme si bien décrits dans «L’esprit des Lois» : ruiner qui pourrait un jour le ruiner, assassiner politiquement tout voisin assez fort pour le tuer.

 

                  Ce machiavélisme est déplorable dans un univers de plus en plus complexe, rendant chaque jour la vie plus difficile pour le plus faibles, un monde où  leurs élus doivent unir leurs efforts sans calcul électoral, sans ambition personnelle.

 

                  Comment imaginer que l’on ait pu nous tromper à ce point en nous cachant cette ligne de fracture entre deux associés de circonstance qui aurait conduit à un clash inévitable lors de la première réunion du Conseil municipal ?

 

                  Ceux qui procèdent de la sorte sont indignes de nous représenter.

                 

Peut être que Gouazé va maintenant tenter de constituer une troisième et pourquoi pas une quatrième liste puisqu’il n’a pas manifestement pas compris que personne ne voulait travailler avec lui ?  Peut être va t-il avoir comme seule ambition de nuire à ses anciens colistiers,  sorte de baroud d’honneur rageur ? C’est possible mais je ne les plaindrai pas, ils avaient décidé de se marier pour le meilleur et pour le pire, aujourd’hui ils vivent le pire. Heureusement pour eux, bien que de notoriété publique, leur liste n’avait pas encore été publiée, ils ont donc évité le ridicule absolu.

 

N’oublions pas qu’il existe trois sortes d’hommes politiques : ceux qui troublent l’eau, ceux qui pêchent en eau trouble et ceux troublent l’eau pour pouvoir pêcher en eau trouble.

 

A chaque électeur de faire son choix.

 

            Le mien est déjà fait car je ne supporte pas les conjurations, j’aime trop la démocratie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon - dans Commune
commenter cet article

commentaires

Mocaf51 18/01/2014 19:46

Comme vous le soulignez, la motivation réelle qui sous-tend les motivations affichées lors des campagnes (être utile, servir mes concitoyens,rendre à la communauté ce quelle m'a donné ...) est
souvent financière. Ainsi l'indemnité du Président de la comcom du Volvestre + de 20 000 habitants c'est au maximum 2565.99 €/ mois et seulement 940.10 €/mois pour le vice-président.Pour le maire
de Lafitte (1082 habitants en 2012)1634.63 €/mois maximum et pour ses adjoints 627.24€/mois. Et une fiscalité fort accommodante. Donc si je compte bien Maire de Lafitte + Adjoint comcom ça donne
1634.63 + 940.10 = 2574.34 €/mois. La démocratie n'a pas de prix mais elle a un coût ... Que chacun paye avec ses impôts.
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9mun%C3%A9ration_des_acteurs_institutionnels_en_France
Il est grand temps d’arrêter d'élire, au niveau local, des professionnels de la politique. Vite, vite il faut faire signer aux candidats la charte ANTICOR (pas plus de 2 mandats successifs par
exemple).
http://www.anticor.org/nos-chartes-ethiques/municipales-2014/

Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens