Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 16:31

 

L’encre de ma plume n’a pas encore eu le temps de sécher que j’apprends, de source très officielle, l’arrivée de la  deuxième liste conduite par François Arlet qui, hélas, ressemble beaucoup plus à l’image d’une liste de circonstance qu’à celle d’une véritable équipe. Je redoutais cette situation, je l’ai clairement exprimée dans mon article précédent.

 

                  La tradition, source du droit positif, veut, qu’en milieu rural, quelques mois avant les élections, le maire sortant informe ses concitoyens de sa volonté de se représenter à son poste. Quand il n’entend pas poursuivre sa mission, il présente publiquement son successeur chargé de perpétuer son œuvre.

 

                  Le plus souvent deux listes s’affrontent : celle des sortants et celle dite d’opposition. C’est à ce rythme que vit notre démocratie.

                 

                  Chez nous rien de tel, Gouazé, maire sortant, se présente subrepticement en cinquième place sur la liste Arlet qui, fort prudemment, ne revendiquera certainement pas la continuité de l’œuvre et les pratiques monarchiques de Gouazé. Que les choses soient claires, mes interrogations ne visent en aucun cas leurs colistiers qui se posent peut être les mêmes questions que moi.

 

Le successeur que Gouazé avait choisi devait lui permettre d’organiser «confortablement» sa sortie en troquant son poste de maire contre celui « indemnisé » de vice-président de la Communauté de communes. Manque de chance, son projet a «foiré», son successeur désigné n’a pas marché dans l’ astuce, préférant rejoindre, comme tous les sortants candidats à leur réélection, la liste qu’il convient bien d’appeler aujourd’hui d’opposition.

 

Qu’il ne s’étonne pas de son éviction, qu’il ne crie pas au complot. L’opposition de ses ex conseillers, y compris celle de son « fidèle lieutenant »  n’est que la traduction de leur «raz le bol» de toujours être placés devant le fait accompli. Leur attitude n’est pas une trahison, ils savent tout simplement qu’existe une association encore plus grave que la trahison : la bêtise mise au service d’un narcissisme délirant.  

                 

                L’association Arlet Gouazé est donc pour le moins étrange, doux euphémisme pour réaffirmer que les hommes ne s’aiment pas. Tous les Lafittois le savent et se souviennent sans doute de l’intention d’Arlet de présenter une liste contre Gouazé en 2008… Leur amour se serait il déclaré tardivement ?


                  Comprenne donc qui pourra …

 

                  Que cache l’accord secret d’une telle parodie démocratique ? QUI

va faire QUOI ? «Les hommes sont comme les statues il faut les voir en place», alors quelle sera la place de chacun dans ce carambouillage local qui fait trop penser aux mœurs politiques nationales qui démobilisent les français ?

 

Si, je n’ose y croire, leur protocole d’accord consistait, dans le plus grand secret, à servir de tremplin à Gouazé pour lui permettre, contre quelques voix, de conserver son poste de vice-président de la communauté de communes où il a cautionné les calamités fiscales des Lafittois et le pillage organisé des petites communes, alors ce serait un véritable coup d’Etat.

 

                  Arlet devrait donc s’expliquer publiquement et clairement, mais aussi méditer la citation de Talleyrand «Qui n’a pas les moyens de ses ambitions a tous les soucis» J’ai peur qu’il ne présume un peu trop de ses forces en pensant restaurer la démocratie locale en faisant route avec Gouazé.

 

                  En matière de Restauration il prend peut être le risque de réécrire cette page de notre histoire qui s’appelait également la Restauration mais dont le seul objectif était le retour au pouvoir de la Maison des Bourbons

 

                  Si c’est ça qu’il nous promet alors merci, nous avons déjà beaucoup donné sous l’ancien régime de la gabelle, de l’obscurantisme et du pouvoir absolu …

 

 

 

                  AFFAIRE A SUIVRE …

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon - dans Commune
commenter cet article

commentaires

François ARLET 11/01/2014 19:29

Il est important que Monsieur FACON lise ou relise la fable (attribuée) de Jean de La FONTAINE à laquelle il fait référence sur l'histoire de la carpe et du lapin

Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens