Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 20:23

              

                       Lors de son interview du 14 juillet, conscient de l’impérieuse urgence de rénover le fonctionnement de nos institutions, le Président a décidé de confier cette mission à son mentor,  Lionel Jospin.

 

                        Je crois le Président sincère tout comme je ne doute pas un instant de l’intégrité de Lionel Jospin, mais j’ai bien peur que cette mission salutaire pour notre démocratie ne se solde, une fois encore, par un énième Comité Théodule. J’en donnerai deux exemples parmi tant d’autres.

 

                        Souvenons de la démarche engagée par N. Sarkozy qui, dès son élection, avait confié la même mission à Balladur et Lang. J’ai suivi sur la Chaîne Parlementaire toutes les séances de travail et j’ai pu assister à l’inflexible résistance de tous les partis aux propositions de modernisation : suppression du cumul des mandats, représentation proportionnelle, réduction du nombre d’élus, suppression du scrutin indirect (Communautés de communes …)  Tous les ténors politiques ont tenu le même langage : tout va bien, donc rien ne doit être changé. A l’époque étaient vent debout contre ces projets des cumulards avérés comme Ayrault, sans oublier l’ineffable Coppé qui, non seulement cumule plusieurs mandats, mais trouve, en plus, le temps d’exercer la profession d’avocat … Quelle puissance de travail !

 

                        Une seule proposition avait survécu à cette obstruction systématique, la création des Conseillers territoriaux, fusion des conseillers généraux et régionaux. Reprise par Sarkozy elle a toujours été combattue par la gauche qui savait perdre dans cette nouvelle structure nombre de ses élus. Ce n’est donc pas par hasard que la décision a été immédiatement prise par le gouvernement Ayrault de la supprimer.

 

                        A droite, des cumulards accrochés à leur système népotique, à gauche des élus tactiquement conduits à refuser la limitation du nombre de nos élus ont définitivement fait capoter toutes les idées de modernisation. Le mille feuilles local qui crée un imbroglio fort coûteux dans les compétences locales peut donc survivre quel qu’en soit son coût, même au moment où le pays demande de nouveaux efforts au peuple. Pire encore, une nouvelle étape de décentralisation nous est annoncée, elle donnera un peu plus de poids aux baronnets locaux et fera encore cracher au bassinet le contribuable. L’inflation des recrutements dans les collectivités locales va trouver là une nouvelle justification de transfert de compétences.

 

                        Deuxième exemple, la création par Sarkozy de la Commission Attali chargée de proposer des mesures concrètes tendant à améliorer notre productivité industrielle que tous nos dirigeants, confrontés aux chiffres du chômage, jugent catastrophique. Aucune mesure structurelle n’a été décidée, on a préféré une fois encore recourir à l’emprunt pour soulager les drames humains. Résultat les industriels délocalisent, ceux qui ne font pas ce choix licencient massivement pour améliorer leurs coûts.

 

                        Alors ai-je tort d’évoquer un nouveau Comité Théodule en évoquant la Commission Jospin ?

 

                        Un nouvel exemple du mépris de la situation de notre pays vient illustrer le comportement de nos députés, leur décision unanime de rejeter la taxation à l’impôt de leurs indemnités de frais (6 400 euros par mois) indemnité automatique largement mise en cause faute de transparence, aucun compte ne leur étant demandé ...

 

                        Qui parmi nos élus a fait le rapprochement du coût de leur refus avec la scandaleuse économie réalisée par la Sécu qui impose désormais un délai de carence aux salariés malades ? Certes ils ne sont pas députés, mais sont ils pour autant des sous citoyens ?

 

                        Qui a oublié qu’au plein moment de la négociation sur les retraites en 2003 le député De Villiers avait déposé une proposition de Loi alignant la retraite des députés sur le régime général ? Moi non, je ne retiens qu’une chose, c’est que les députés ont décidé, à l’unanimité, de ne pas l’inscrire à l’ordre du jour.

 

                        Quel député a proposé de prendre pour l’Assemblée les mêmes mesures de réduction de salaires que pour le Président ou les ministres ? Aucun, même pas ceux du FN ou du Front de gauche. Quant aux sénateurs ils continuent leur petit bonhomme de chemin dans un univers feutré.

 

                        Voilà des exemples bien dérangeants mais absolument incontestables qui rendent illusoires les changements et qui creusent inexorablement le fossé entre la classe politique et les français.

 

                        Voilà pourquoi je ne crois pas au redressement de notre pays car il n’est pas possible de demander des efforts aux français si l’élite ne montre pas l’exemple.

 

                        Comme d’habitude députés et sénateurs vont faire le dos rond attendant sereinement que d’autres évènements focalisent les médias.

 

                        Non monsieur le Président, ni votre bonne volonté, ni la crédibilité de Lionel Jospin n’arriveront à vaincre l’inertie de ce qui devrait être l’exemple le plus abouti de la démocratie : la représentation nationale.

           

                        Moi aussi j’ai mal à ma France même si je reste un privilégié dans ce monde ou l’argent achète tout, même les consciences.

 

                        Jusqu’à mon dernier souffle je me battrai contre l’injustice, même si j’ai trop souvent le sentiment d’être bien seul …

 

                         

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon - dans politique
commenter cet article

commentaires

jp echavidre 17/07/2012 20:54

de toutes façon on ne tardera pas à être fixé. Jospi doit rendre ses conclusions en Novembre. je suis aussi sceptique que vous.. les missions et les commissions, surtout lorsqu'elles sont menées
par des experts, trouvent souvent des solutions originales et interressantes mais qui ne sont que très rarement du goû des politiques en place. Alors la "moralisation de la vie politique" est un
sujet trop sensible et trop délicat pour qu'il y ait des chances d'en sortir quelque chose de positif !..
Mais souhaitons tout de même que nous sommes en train de nous tromper !..

J.P. Echavidre

Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens