Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 18:06

Samedi dernier, lors du repas des aînés, plusieurs personnes m’ont demandé pourquoi je ne m’exprimais plus sur mon blog. Leur vœu va être exaucé.

Spectateur du grand cirque des élections régionales, je ne résiste pas à l’opportunité d’écrire un petit billet.

Notre commune a voté à près de 37% pour le Front National alors que la candidate du PS, parti hégémonique en Haute Garonne, ne recueille que 30% des suffrages.

Pour une baffe c’est une baffe !!!

Pourtant il n’existe pas à Lafitte de «banlieue», d’immigrés, d’attentats qui seraient, paraît il, le carburant du FN. Non, comme dans beaucoup de communes rurales il y a beaucoup de chômeurs sans espoir, des «travailleurs pauvres» et de modestes retraités incapables de finir leurs fins de mois. Certes, ils ne bloquent pas les routes, il ne renversent pas la table mais, parfois, ils se déplacent pour voter … Ils expriment une colère sourde contre leurs gouvernants qui ne leurs offrent que résignation et désespoir. Dans notre commune comme dans 19 000 des 36 000 communes françaises le FN est arrivé en tête.

Les socialistes au pouvoir devraient s’interroger sur les raisons profondes de cette anomalie. Non, ils préfèrent répondre par un écran de fumée, concevoir "un pseudo front républicain» qui semble, à leurs yeux, plus urgent de réaliser que de mettre fin à la désespérance sociale des chômeurs, des travailleurs sans abri et de tous ceux qui ne peuvent plus boucler leurs fins de mois. Tous assistent à cette débauche de l’argent public où les puissants viennent impunément se servir, tentant de se donner bonne conscience en se tournant vers les pauvres, quand ils en ont besoin, pour maintenir leurs privilèges.

Ce n’est plus la lutte des classes mais la lutte des places !

Ne se pose pas que la question de la poussée du FN, le niveau des abstentions marque une autre manière de rejeter la classe politique. Tous les ingrédients sont réunis pour qu’explose un grave conflit social.

La bataille des régionales est déjà perdue pour les partis de gouvernement. Hollande est en échec, incapable d’incarner l’alternance, incapable d’imaginer un socialisme convaincant. Sarkozy est un opposant en échec incapable d’incarner le changement, de proposer un projet neuf. Il est hélas probable que ni l’un ni l’autre ne comprennent la gravité de la situation. Dimanche prochain, par le jeu des triangulaires la gauche peut sauver quelques régions, la droite par le biais du barrage républicain contenir le FN. De tous ces sordides calculs droite ou gauche peuvent encore triompher, non pas par une victoire politique mais grâce aux mathématiques. Et après ?

Un récent sondage Elabe publié par Marianne fait état d’une adhésion de 74% des français à un gouvernement d’union nationale. Et cela, chose remarquable, non seulement pour lutter contre le terrorisme, mais aussi pour relancer l’économie, sauvegarder notre système social et refonder notre système éducatif. Mais ne rêvons pas, ce gouvernement ne verra jamais le jour, les vieux éléphants de tous les partis ne pensent pas à la France mais à leur propre avenir.

L’arrivée en force du FN rebat toutes les cartes, le clivage droite gauche est dépassé.

Si le Président se sort plutôt bien de sa gestion des attentats et remonte dans les sondages, la gauche n’a, en rien, profité de cette embellie, preuve que la crise ne tient pas qu’au terrorisme.

Les français sont déboussolés par une manière de gouverner qui se résume à gérer le quotidien et à préparer la prochaine élection présidentielle. Les français matraqués fiscalement sont outrés de voir le train de vie de l’Etat continuer à creuser notre dette. Les français sont furieux de constater qu’en dépit de tous les milliards accordés au patronat le chômage continue de s’aggraver. Et, n’ayons pas peur des mots, les français sont désarçonnés par une politique sociale coûteuse et imbécile qui favorise la paresse. Ajoutons pour conclure que le flux migratoire record que nous vivons n’arrange rien car les caisses sont vides…

François Hollande n’a toujours pas compris que la distribution généreuse des aides sociales créait plus d'amertume chez ceux qui cotisent que de reconnaissance chez ceux qui les perçoivent. Quant à Nicolas Sarkozy il va devenir un boulet pour son camp si sa seule motivation c’est la revanche.

Face au repli sur soi suicidaire du FN il faut proposer aux français une vraie politique laïque, une motivante perspective européenne, un espoir pour notre jeunesse.

Par sa politique à la gribouille le gouvernement ne fait que montrer ses muscles et donne l’impression d’un bateau ivre, reculant devant le premier danger. Il y a un mois, sans la moindre honte, le ministre des finances demandait à certains français de ne pas payer l’impôt en raison d’une erreur de ses services. A quoi servent donc tous ces fonctionnaires, conseillers techniques et communicants de Bercy ? Ce monsieur a t-il encore le sens de l’honneur ?

Depuis 48 heures la France vit un mauvais roman de science fiction. Comme en 2002 le PS demande à ses sympathisants de voter pour la droite !!! Pire encore, en région Alsace le candidat socialiste se maintient contre l’avis de la direction du PS, et, comble de l’absurde, contre celui de ses colistiers qui ont décidé de voter à droite … A quoi serviront les voix de gauche dimanche soir si ce n’est qu’à désigner des élus contre leur volonté ? La tête de liste du PS en Alsace est la caricature parfaite d’un homme politique de 71 ans incapable de se retirer après 35 années passées au pouvoir sanctionnées par un vote sans appel.

Toujours et encore la lutte des places !

Ce n’est certainement pas avec de telles tambouilles politiques que le FN réduira son influence. Au contraire, elles le consolident dans son discours sur l’UMPS.

La France est fatiguée, exténuée, révoltée, la V° République vit ses derniers soubresauts. Construite sur l’idée du bipartisme elle a vécu, et ne pourra plus prétendre être une démocratie tant que 30% des électeurs du FN seront représentés par deux députés alors qu’avec 28% du corps électoral le PS en compte 287.

A force de crier au loup le FN ne fait plus peur, la stratégie des partis républicains a échoué pour une raison évidente, ils ne sont plus crédibles depuis déjà bien longtemps.

Cette stupidité politique peut avoir lundi un visage et un nom.

Ce visage pourrait être celui de cette jeune blonde de 26 ans n’ayant jamais travaillé, faisant, dès lundi, son entrée à l’Assemble Nationale en qualité de Président de la région PACA et qui ne manquera pas d’avoir un regard insolent pour ses 575 adversaires, vieux briscards de la politique !

Ce nom est devenu symbole de résistance pour certains, c’est celui du trust Le Pen qui, sans rien perdre de ses valeurs, a su surfer sur le mécontentement et la peur des français.

Honte à tous nos dirigeants de droite ou de gauche qui, méprisant les militants, ont, par pur calcul électoral, privé trois grandes régions de France de l’expression de gauche. La droite n’y gagnera rien. Comment un électeur de gauche pourra voter Estrosi lui qui n’a jamais eu de mots assez durs à l’égard du PS ?

C’est gravissime, c’est désespérant, mais dramatiquement vrai. Heureusement pour nos hommes politiques le ridicule ne tue plus, et, confiants dans un système qu’ils espèrent immuable, ils espèrent pouvoir vivre longtemps encore des prébendes de la République en faisant des promesses qui rendent les fous joyeux.

Alors devant ces évidences quand allons-nous être capables d’imposer à nos élus l’union nationale réclamée par les français ?

Une seule réponse mettre fin à la lutte des places et rajeunir le personnel politique. Mais ce ci est une autre paire de manches …

Jaurès a écrit parlant des gouvernants «n’ayant pas la force d’agir ils dissertent» : en fait rien n’a changé …

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Facon
commenter cet article

commentaires

mocaf51 10/12/2015 19:15

Je vous trouve bien accommodant avec le F Haine ainsi qu'avec $arkozy ... Ce dernier vient dans son meeting en Charente-Maritime, Nicolas $arkozy a tendu la main aux électeurs "tentés par la radicalité". Il les invite à ne pas voter pour le FN, non pour des raisons morales, mais parce qu'élire "des gens qui n'ont jamais rien dirigé" créerait "les conditions du chaos". Et d'ajouter D'ailleurs, "dans une région comme la vôtre, voter Rousset [le candidat du PS] ou voter FN, c'est la même chose".
Et bien pour moi $arkozy ou le F haine c'est pareil et comme vous le dites fort justement c'est la lutte des places!!! Vous imaginez Marionnette Le Pen présidente de PACA 26 ans avec pour toute expérience cinq ans d'études à l'institution traditionaliste Saint-Pie X, à Saint-Cloud. Elle juge cette expérience « fondamental[e] dans [son] apprentissage » et son master 1 de droit public. Je suis de votre avis elle pourra toiser tous ses rivaux politiques une belle prime à l'inexpérience et un sacré pari pour les habitants de la région.
Maintenant il ne faut pas oublier que nos troupes sont en guerre hors les frontières et nous sommes sous la menaces des fous de dieu qui nous ont déjà frappé deux fois et ont fait des centaines de victimes. Voter pour le F Haine c'est exacerber L'IGNORANCE QUI DISTILLE LA HAINE contre les Français musulmans. Et c'est bien cette stratégie qu'espèrent les terroristes pour créer un soulèvement des minorités musulmanes qui nous entrainerait inéluctablement à la guerre civile. “Combattre l'ignorance, c'est aussi combattre la souffrance. L'ignorance est la source des poisons et obscurcissements mentaux. En développant l'altruisme, l'amour, la tendresse et la compassion, on réduit la haine, le désir ou l'orgueil.” dit cet homme de paix le Dalaï Lama
Soyons des hommes et des femmes de paix, il nous faut combattre l'ignorance entretenue par les mensonges du F Haine... Réduisons le F Haine.
Salutations républicaines

Présentation

  • : Créé par Gérard Facon
  • : La vie municipale et nationale examinée par un citoyen Lafittois.
  • Contact

Profil

  • Gérard Facon
  •  Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor.
 Trésorier Principal du Trésor Public  honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.
  • Formation économique, juridique, banque, comptabilité publique. Diplômé de l'Ecole Nationale du Trésor. Trésorier Principal du Trésor Public honoraire, Directeur d'études Caisse des dépôts,coopérant finances à l'étranger.

Catégories

Liens